Alex Chevalier, Situations

Alex Chevalier, Situations

UN CORPS URBAIN, PAR ALEX CHEVALIER

Développant une pratique au travers de laquelle il multiplie les allers-retours entre espace public, espace quotidien et espace de monstration, Alex Chevalier porte un intérêt particulier aux questions de picturalité, de dessin et de langage.

En quête d’une certaine ascèse visuelle, les recherches plastiques que mène l’artiste, empreintes des pratiques de l’art minimaliste et conceptuel américain, l’ont amené à développer un travail dans lequel geste et mise en espace font écho à une réflexion sur la place de l’artiste dans son propre environnement. Qu’elles prennent la forme d’une vidéo, d’un poster ou d’une série, toutes les images présentes dans l’exposition sont comme autant de notes prises lors de marches quotidiennes. Seule leur finalité, la façon dont elles sont montrées et diffusées, en différencie les statuts. En effet, chacune d’entre elles a été faite avec un smartphone. Sans recherches de compositions, sans qualités techniques ou plastiques particulières, ces images sont une collection de faits et de situations trouvées et dont le désir de garder une trace a conduit l’artiste à les filmer ou à les photographier.

Pour la première fois, ces images, qui relèvent d’une pratique quotidienne réalisée dans différentes villes et contextes, sont présentées à un public. Comme l’envie d’exposer sous une autre perspective ces jeux entre espace extérieur et espace intérieur que l’artiste place au coeur de sa pratique.

Réunies sous le titre “Situations”, les vingt et une images qui composent cet ensemble ont toutes été faites dans un même espace-temps, à l’automne 2015. Chacune d’entre elles, tout comme le poster, présente des détails de la ville et de l’espace quotidien qui appartiennent à l’inconscient urbain, à cet espace que nous traversons tous les jours sans pour autant y prêter attention. Des traces de peintures, des panneaux tombés, des affiches ou des espaces en suspend qui deviennent autant de signes propres à la ville et qui ont été décontextualisés de celle-ci dans le seul but de les rendre universels. Aussi, chacune des images est ici extraite de son contexte Américain pour ne laisser au regardeur qu’un ensemble de formes abstraites qu’il identifie et associe à des formes qu’il a lui-même sans doute observé dans son propre quotidien.

Filmée et écrite à Detroit, Michigan, la vidéo intitulée “Mouvements” confronte le spectateur à deux histoires, deux points de vue sur une même situation qui nous sont racontés en même temps. Une immersion dans la ville américaine qui se fait au travers d’une suite de plans contemplatifs, et d’un récit composé de textes muets qui nous racontent l’Histoire d’une ville par l’intermédiaire d’un « je » féminin, que nous pourrions interpréter comme étant la voix de Detroit, et un « je » masculin, qui lui, semble être un personnage fictif générique dont l’origine reste à définir. Tout au long de la vidéo, une succession de plans où peu de choses se passent s’oppose à la voix muette et aveugle que le spectateur lit. L’exposition “Un corps urbain” est, pour Alex Chevalier, une première tentative d’exposer de l’image comme élément constitutif d’une pratique artistique qui se place du côté du pictural et de l’espace. Bien qu’elle soit présente depuis toujours, l’image a toujours été caché au public et conservait son statut de document de travail. L’exposition dresse un portrait de la ville, sans pour autant en montrer les formes les plus connues. D’une suite de plans arrêtés ou en mouvements, à l’isolation de détails et de situations, chacune des oeuvres présentes dans l’exposition place le spectateur devant un paysage de formes qui lui semblent familières, parce qu’il les a observées dans son propre environnement.

Une façon pour l’artiste de mettre l’accent sur le fait que le contexte lui importe peu, mais qu’au contraire, l’objet photographié / filmé et l’histoire qu’ils renferment semblent, eux, l’importer davantage. En décontextualisant chacune de ses images Alex Chevalier crée une nouvelle histoire dans laquelle il se place comme un oeil froid et rationnel.

 

Alex Chevalier, Situations - Exposition Un corps urbain
Alex Chevalier, Situations – Exposition Un corps urbain

 

Alex Chevalier, Situations - Exposition Un corps urbain
Alex Chevalier, Situations – Exposition Un corps urbain

 

Alex Chevalier, Situations - Exposition Un corps urbain
Alex Chevalier, photo extraite de la vidéo Mouvements – Exposition Un corps urbain

 

Alex Chevalier, Situations - Exposition Un corps urbain
Alex Chevalier, photo extraite de la vidéo Mouvements – Exposition Un corps urbain

 

 

3.6 (72%) 5 votes



32 Partages