Anouk Chardot, Salle d’attente – 16 mars 2019

Anouk Chardot, Salle d’attente – 16 mars 2019

Tout arrive par la peinture. C’est sur la surface de la toile que je construis des espaces vidés de présence humaine. L’humain a disparu au profit de sensations, d’émotions qui me traversent au quotidien et qui sont universelles. Entre reconnaissance et abstraction, l’espace oscille et en devient parfois inquiétant par son étrangeté. Des objets interagissent avec ces espaces. Ils sont comme la prolongation de cet univers onirique à notre espace réel, tangible. Les titres de mes pièces ont souvent des indices ajoutés aux formes qui habitent et construisent mes espaces. 

 

Salle d’attente : 

Une salle d’attente est un sas entre deux espaces. C’est un lieu de passage dans lequel on ne reste pas. Une brève parenthèse. 

Ici, la salle d’attente n’a pas pour but d’y accueillir des corps mais des objets. Eux aussi ne sont que de passage dans cet espace qu’est le kiosque. Ils sont dans l’attente de leur départ tout comme les passants qui les apercevront peut-être.

Mon travail met en jeu cette question de l’attente et de l’instabilité émotionnelle dans laquelle peuvent nous placer ces espaces. Ce sont des lieux dans lesquels on se sent rarement à notre aise car on ne peut pas s’y installer. Ces salles d’attentes sont comme des brèches invitant au flottement.

Anouk Chardot

 

Anouk Chardot, Salle d'attente - 16 mars 2019 - Transitoire : Le Kiosque Rennes
Anouk Chardot, Salle d’attente – 16 mars 2019 – Transitoire : Le Kiosque Rennes

 

Anouk Chardot, Salle d'attente - 16 mars 2019 - Transitoire : Le Kiosque Rennes
Anouk Chardot, Salle d’attente – 16 mars 2019 – Transitoire : Le Kiosque Rennes